Vitraux de la basilique Notre-Dame de Paradis

Utilisez les flèches <> pour naviguer

L’Assomption de Marie

Marie est escortée par les anges. A ses pieds autour du tombeau déserté de Lys et de roses, les apôtres sont réunis et témoignent. Saint Pierre porte rochet et Camail. Saint Thomas à l’extrême gauche est vêtu comme un bon curé de campagne et dresse vers le ciel le doigt qui sonda les plaies du christ ressuscité.
A l’opposé un autre apôtre est vêtu d’un manteau rouge, mais on buste est moulé dans une veste d’ouvrier. Un anachronisme voulu, rappelant le caractère ouvrier de la population hennebontaise.

assomption_vitrail_basilique_hennebont